GIGN : missions GO FAST

0
1099

En voiture, pied au plancher sur l’autoroute à travers l’Espagne et la France. Cela s’appelle un Go Fast, littéralement un « va vite ». Dans les Caraïbes, les trafiquants utilisent des hors-bord très rapides ; en Europe, leurs homologues se servent de grosses cylindrées.

Le phénomène s’est vraiment développé au milieu des années 2000, pour convoyer la drogue du Maroc et de Hollande jusqu’aux portes des cités qui la revendent. Ces convois sont composés de la voiture « porteuse » (ou « mulet »), qui transporte la marchandise, précédée d’une « ouvreuse », qui vérifie le trajet, et d’une « suiveuse », qui ferme le dispositif. Parfois, plus en amont, passent des « abeilles », véhicules chargés de repérer tout ce qui peut gêner l’avancée du convoi (contrôles de vitesse, brigades de douanes.).

Les voitures utilisées sont de grosses cylindrées, très rapides. Des Porsche Cayenne, des 4×4 ML, des Audi A4 ou A6 sur-vitaminées, dont la suspension permet de supporter de lourdes charges.

En France, c’est essentiellement la gendarmerie nationale qui traque les Go Fast de la drogue, en y mettant les gros moyens. Le Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) est ainsi régulièrement engagé dans la lutte contre ces bolides qui roulent à plus de 200 kilomètres à l’heure, sans s’arrêter aux barrages. Une course-poursuite qui paye, même si on ignore combien de convois passent sans se faire prendre.

Mode opératoire du GIGN

Les voitures sont généralement interceptées lors du trajet retour, de nuit, sur des axes peu fréquentés. Les opérations rassemblent une quarantaine de gendarmes du dispositif inter-force.

Après un travail en aval de plusieurs semaines des Forces Observation/Recherche(FOR) et Appui Opérationnel (FAO) du GIGN, en relation avec la cellule d’enquête de la gendarmerie, les personnels de la Force Intervention (FI) interpellent les trafiquants.

Quelques opérations médiatisées

  • 1er février 2011 : interpellation à l’entrée du viaduc de Millau (en savoir plus)

En images (Reportages TF1)

Interpellation d’un GO FAST en images dans l’émission Reportages de TFA intitulé « En immersion avec le GIGN » du 20 mars 2010 d’une durée de 32 min 59.

http://videos.tf1.fr/reportages/en-immersion-avec-le-gign-5779973.html