[GIGN] Prise de commandement du colonel Laurent Phelip

0
406

Pour prendre la succession du Général Hubert BONNEAU, c’est le colonel Laurant PHELIP qui a été désigné par la gendarmerie nationale.
La prise de commandement s’est tenue le 30 mars 2017 lors d’une cérémonie organisée en présence du Directeur général de la Gendarmerie (DGGN), le général Richard Lizurey, et du préfet de police de Paris, Michel Cadot.

Agé de 48 ans et breveté de l’École de Guerre, le Colonel PHELIP était jusqu’alors le numéro 2 de l’unité. Saint cyrien, il a rejoint le GIGN en 1994 avant d’y être à nouveau affecté en 2007, en tant que chef d’état-major opérationnel, puis en 2016, en qualité de numéro deux du général Bonneau.

Le colonel Phelip a également commandé le groupement de gendarmerie des Bouches-du-Rhône avant de servir au bureau Défense de la DGGN. Lors de la passation de commandement, le général Lizurey lui a demandé d’inscrire son action dans celle de son prédécesseur et de préserver les trois vertus du GIGN, à savoir la « cohésion », la « loyauté » et l’ »engagement pour la vie ».

[ngg_images source= »galleries » container_ids= »34″ display_type= »photocrati-nextgen_basic_imagebrowser » ajax_pagination= »0″ order_by= »sortorder » order_direction= »ASC » returns= »included » maximum_entity_count= »500″]

 

Le Général BONNEAU, qui était arrivé à la tête du GIGN en septembre 2014 alors qu’il était encore colonel, aura eu à gérer l’intervention de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), au cours de laquelle les frères Kouachi, auteurs de l’attaque de Charlie Hebdo, furent tués. Son temps de commandement n’a pas été des plus aisés du fait de l’omniprésence du général Denis Favier, alors DGGN, qui avait notamment pris la direction des opérations lors de la traque des frères Kouachi…