EPIGN : Les chuteurs opérationnels

0
L'EPIGN aligne actuellement 42 chuteurs opérationnels, dont de nombreux moniteurs, soit proportionnellement, l'un des plus forts taux de spécialistes et d'instructeurs parachutistes de l'armée française.

EPIGN : Protection – Sécurisation

0
La protection d'autorités constitue l'une des deux grandes missions de l'EPIGN. Pour les deux sections de sécurité commandées par quatre officiers, cette protection de personnalités s'exerce en France et à l'étranger dans différentes ambassades. D'ailleurs, il ne sera pas rare que plusieurs missions soient effectuées en même temps, ainsi, en 1997, au Zaïre, au Congo et en Algérie simultanément. De même, durant l'opération Restore Hope en Somalie, une équipe va travailler dans l'ambassade de France à Mogadiscio, tandis qu'une autre effectuera une EVAC à Addis-Abeba en Ethiopie.

EPIGN : Le Groupe d’Observation et de Recherche (GOR)

0
Dans le cadre d'une enquête déjà ouverte par un juge d'instruction, suite à une commission rogatoire d'un officier de police judiciaire de la gendarmerie, celui-ci peut solliciter l'action du GOR quand les techniques dépassent les compétences d'une unité territoriale ou d'un GOS (Groupe d'Observation et de Surveillance). Et cela en fonction du degré de dangerosité.

EPIGN : Recrutement et tests de sélection

0
Les tests de sélection pour intégrer l'EPIGN se déroulent une fois par an. Sur une semaine, les candidats sont soumis à différentes épreuves reproduisant les situations rencontrées sur le terrain.

EPIGN : structure et présentation

0
L'Escadron Parachutiste d'Intervention de la Gendarmerie Nationale compte actuellement 139 hommes, tous, bien sûr, brevetés parachutistes. L'EPIGN dispose d'un matériel très spécialisé pour répondre à tous types de mission... L'effectif est sélectionné parmi des volontaires issus de toutes les unités de la gendarmerie.