Le général Ghislain Réty pour succéder au général Laurent Phélip à la tête du GIGN

1680

Cet été, après 3 années de bons et loyaux services, le général Laurent Phélip va céder sa place de commandant du GIGN au général Ghislain Réty. Issu de la promotion de Saint-Cyr « Chef de Bataillon de COINTET » (1991-1994), il avait été officier adjoint puis commandant adjoint du groupe de 1995 à 2001 avant d’y revenir comme chef de projet et chef des opérations de 2007 à 2013.

A la tête du groupement de gendarmerie départementale de la Gironde, de 2013 à 2016, il avait notamment géré deux affaires majeures : le crash d’un hélicoptère transportant des hommes d’affaires chinois et l’incendie d’un car de personnes âgées entraînant le décès de 41 d’entre-elles.

Ensuite, lors de son passage au bureau de la défense et de la sécurité nationale (BDSN) de la direction générale (DGGN), Ghislain Réty avait notamment mis en place les « Train Marshalls », en 2017. Leur mission est de voyager anonymement dans les trains afin d’intervenir si besoin contre toute attaque terroriste. L’élément déclencheur de cette opération fut l’attentat manqué du train Thalys le 21 août 2015.

Actuellement chargé de mission du DGGN pour le livre blanc de la sécurité intérieure, et chef d’état-major du centre des opérations Covid-19, le général Réty prendra ses fonctions au 1er août à Satory.