lundi 22 juillet 2019
Home Blog Page 4

GIGN : Interview du Commandant CHESNEAU (1990)

Commandant Chesneau : Je suis Saint-Cyrien de formation. Je suis entré à Saint-Cyr Coëtquidan en 1977, j'en suis sorti en 1979. J'ai fait une année d'application à l'école de Melun, dans la Gendarmerie, ensuite j'ai choisi la Gendarmerie Mobile. J'ai donc fait mes premières armes dans un escadron à Verdun. C'est là, à l'occasion d'un stage, que j'ai rencontré le...

GSIGN : Présentation de l’unité

A l'effectif de 350, le, Groupement de Sécurité et d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GSIGN) est une formation créée le 1er janvier 1984 pour faire face à des missions dont l'exécution requiert des personnels spécialement entraînés et équipés. Installé à Versailles, il dispose d'un effectif total de 350 hommes répartis au sein de 3 unités opérationnelles, particulières tant dans...

GIGN : ouvrages sur le sujet (màj Déc. 2015)

Voici la liste non exhaustive des ouvrages parus sur le thème du GIGN. Gilbert Deflez, La brigade des missions impossibles, Jacques Grancher, Paris, 1979 Jean-Claude Bourret, G.I.G.N., mission impossible ; les exploits des gendarmes anti-terroristes, 1981 Bernard Daumur, GIGN... Détenir le pouvoir de Dieu..., mémoire, Institut d'Études Politiques (IEP) de Toulouse, 1982 Gilbert Deflez, GIGN : vocation, anti-terroristes, Publi-team, Paris, 1983 Paul Barril, Missions très...

GIGN : principales opérations

1974 Le 10 mars, à Ecquevilly, dans les Yvelines: première intervention et premier désenchantement. Le forcené qui retient une femme et son enfant finit par les abattre et par se suicider. Le 19 avril, à Ivry-la-Bataille, un preneur d'otage armé est arrêté. L'otage est libéré. Le 14 mai, les 19 et 24 juillet c'est respective­ment 150, 250, 80 mutins qui se révoltent...

GIGN : Le Groupe mitraillé (Presse)

Mitraillé de plein fouet, à coups de points d'interrogation, un membre du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale s'est exposé, sans gilet pare-balles, aux feux des questions que nous sommes venus lui poser, à chaud, en pleine période de menaces d'attentats et d'actions subversives. A une époque où les menaces d'actions terroristes sont particulièrement pressantes en France comme à l'étranger,...

GSIGN : Chronique de François DIEU (1995)

UN ANNIVERSAIRE MOUVEMENTÉ : LES VINGT ANS DU GROUPE D'INTERVENTION DE LA GENDARMERIE NATIONALE (GIGN) Au-delà des cérémonies officielles, des démonstrations spectaculaires et des discours, le GIGN a célébré à sa façon ses vingt années d'existence. L'épisode est encore présent dans nos esprits par la magie — presque la malice — de la télévision. En quelques mots : 26 dé­cembre 1994,...

GIGN : missions GO FAST

En voiture, pied au plancher sur l'autoroute à travers l'Espagne et la France. Cela s'appelle un Go Fast, littéralement un "va vite". Dans les Caraïbes, les trafiquants utilisent des hors-bord très rapides ; en Europe, leurs homologues se servent de grosses cylindrées. Le phénomène s'est vraiment développé au milieu des années 2000, pour convoyer la drogue du Maroc et de Hollande jusqu'aux...

Prouteau raconte le désamour de Sarkozy pour le GSPR

Dans une interview vidéo réalisée par le site Bakchich.info, Christian Prouteau, le créateur du GIGN puis du GSPR, revient sur la disparition de ce dernier. Suite à l'élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République et au rattachement au ministère de l’Intérieur, les gendarmes ont été priés de quitter le groupe de protection du président. Sarkozy et les gendarmes,...

Témoignage : Thierry P. raconte Marignane (1994)

Décembre 1994, un Airbus A300 à destination de Paris s’apprête à décoller de l’Aéroport Houari Boumediene d’Alger. Sur la piste, quatre terroristes du groupe islamique armé attendent la fin de l’embarquement, montent rapidement par les passerelles et sortent leurs armes (AK47, Uzi, pistolet automatique). Douze membres d’équipage et plus de deux cent vingt passagers sont pris en otages. Le...

GIGN : Libres propos du Préfet Prouteau pour les 17 ans du Groupe

Il est loin le temps des démonstrations au «pistolet à air» acheté de leurs deniers par ceux qui allaient devenir célèbres dans le monde entier : quel chemin parcouru ! Que de joies, que de peines. A travers cette occasion qui m'est donnée de me retourner sur cette aventure, je voudrais m'adresser à ceux qui m'ont accompagné durant ces...

[GIGN] Missions : Djibouti (02-1976)

Le 3 février 1976, Djibouti, des activistes du Front de Libération de la Côte des Somalis détournent un car de ramassage scolaire, capturant une trentaine d'enfants de militaires français. Menaçant de tuer leurs otages, les terroristes cherchent ainsi à déstabiliser le Territoire français des Afars et Issas. Le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) n° 1 est alors...

GIGN : historique du Groupe (1974-1982)

Le Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (G.I.G.N.) que nous connaissons tous aujourd’hui est né officiellement le 1er mars 1974. Contexte Face à la montée d’une nouvelle forme de banditisme exercée à travers le rapt, la prise d’otages et les attentats à la bombe, la direction de la Gendarmerie Nationale décida de créer, le 3 novembre 1973, un groupe d’intervention expérimental...